Marlène Schiappa renforce les moyens alloués à la lutte contre les dérives sectaires : 1 million d'euros

Marlène Schiappa renforce les moyens alloués à la lutte contre les dérives sectaires : 1 million d'euros
6 avril 2021

140 000 personnes sont touchées par les dérives sectaires, dont 90 000 enfants, et de nouveaux phénomènes inquiétants ont fait leur apparition à l'aune de la crise sanitaire (pratiques d'exorcisme, déviances dans le domaine de la santé et du bien-être, stages de survivalisme extrême...).


Face à la recrudescence de dérives sectaires, la ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté, a confié le 12 octobre dernier une mission sur les nouvelles tendances émergentes. Suite aux résultats de cette mission, Marlène Schiappa renforce les moyens alloués à la protection des personnes vulnérables en mobilisant 1 million d'euros contre l'emprise de nature sectaire :

  • Les moyens alloués à l'appel à projets dédié à la lutte contre les dérives sectaires sont multipliés par 10 : la ministre a souhaité déployer 1 million d'euros (contre 100 000 euros auparavant) pour mieux financer les initiatives locales et associatives sur le terrain.
  • La ministre installe ce jour le conseil d'orientation de la Miviludes, composé des représentants des ministères, d'experts, de parlementaires et d'associations dont 10 personnalités qualifiées et 6 représentants des administrations et ministères concernés (composition précise en PJ). Celui-ci sera chargé d'appuyer la Miviludes dans le combat contre les dérives de nature sectaire ;
  • Enfin, la magistrate nommée à la tête de la Miviludes, auprès du SG-CIPDR : Hanène Romdhane, qui dispose d'une excellente connaissance du terrain, prend ses fonctions en ce début de mois d'avril. Sa nomination a notamment pour but de donner une suite judiciaire à l'ensemble des signalements effectués auprès de la Miviludes afin de protéger les citoyennes et citoyens : 3 000 rien que sur l'année 2020 dont 40% dans le domaine de la santé ;

« Je veux saluer le travail formidable des associations, telles que l'UNADFI ou le CCMM – qui font d'ailleurs partie du nouveau comité d'orientation de la Miviludes que j'installe aujourd'hui – c'est pour leurs initiatives que nous débloquons 1 million d'euros – soit un budget multiplié par 10. Cet appel à projet inédit vise à mieux protéger les françaises et les français contre toutes les formes de dérives sectaires. Nous voulons protéger les citoyens de ces dangers ! », déclare la ministre.