COVID

La troisième République

1 juillet 2015

De 1870 à 1947


Vers un grand ministère républicain ? (1870 - 1940)

Léon Gambetta (1838-1882)

Léon Gambetta

4 septembre 1870 - Avocat, il se fit remarquer en 1868 par un réquisitoire contre le régime impérial. Candidat aux élections de 1869, auteur du programme de Belleville, il siégea au corps législatif avec la minorité républicaine qui prit position contre la guerre de 1870. Il participa à la journée révolutionnaire du 4 septembre et à la mise en place du gouvernement de la défense nationale. Après le départ de Gambetta pour Tours puis Bordeaux, l'intérim du ministère de l'Intérieur fut assuré par Jules Favre puis Hérold.

 

 

Jules Gabriel Claude Favre (1809-1880)

Jules Gabriel Claude Favre

intérim à Paris, 7 octobre 1870 - 6 février 1871 - Avocat, il devint sous-secrétaire d'État aux affaires étrangères de la IIe République du 11 au 28 juin 1848. Après le coup d'État de 1851, il prit part aux tentatives de résistance suscitées par Victor Hugo. À la fondation de la IIIe République, il participa à la négociation de l'armistice et occupa le poste de ministre des Affaires étrangères.

 

 

Ferdinand Herold (1828-1882)

Ferdinand Herold

intérim à Paris, 6 février 1871 - 22 février 1871 - Fils du compositeur lyrique, avocat au Conseil d'État et à la cour de Cassation (1854), il plaida des causes politiques, prit une part très active aux luttes du parti républicain contre l'Empire. Il devint secrétaire général au ministère de la justice sous le gouvernement de la Défense nationale (1870-1871).

 

 

 

Emmanuel Arago (1812--1896)

Emmanuel Arago

6 février 1871 - Fils du physicien et astronome François Arago, commissaire général du Rhône en 1848, réputé "ardent républicain", il fut élu député de gauche en 1848. De nouveau élu député en 1869 à Paris, il devint d'abord délégué du ministre de la justice dans le gouvernement de la Défense nationale. Il fut nommé ministre de l'Intérieur à la suite de la démission de Gambetta

 

 

Ernest Picard (1821-1877)

Ernest Picard

19 février 1871 - Avocat libéral, il fut élu député en 1858. Comme représentant de la capitale, il fit partie du gouvernement de la Défense nationale et aussitôt chargé des Finances avant d'être nommé ministre de l'Intérieur dans le premier cabinet Dufaure.

 

 

 

Félix Edmond Hyacinthe Lambrecht (1819-1871)

Félix Edmond Hyacinthe Lambrecht

5 juin 1871 - Ingénieur des Ponts et ami personnels de Thiers, il fut chargé de l'Agriculture et du Commerce en 1871 avant d'obtenir l'Intérieur.

 

 

 

 

Auguste Casimir Victor Laurent Perier, dit Casimir-Perier (1811-1876)

Casimir-Perier

11 octobre 1871 - Fils du ministre de 1830, Casimir-Périer fut diplomate avant d'être élu député de centre droit de Paris en 1846. Retiré de la vie politique sous le second Empire, il fut élu député à l'Assemblée nationale et nommé par Thiers à l'Intérieur après la mort de Lambrecht.

 

 

 

Victor Etienne Lefranc (1809-1883)

Victor Etienne Lefranc

6 février 1872 - Avocat républicain, élu député en 1848, il se fit réélire en 1870 et siégea au centre gauche. Il occupa d'abord le poste de ministre de l'Agriculture et du Commerce, avant celui de ministre de l'Intérieur.

 

 

 

 

Marc Thomas Eugène de Goulard (1808-1874)

Marc Thomas Eugène de Goulard

7 décembre 1872 - Député dès 1845, puis à l'Assemblée législative, il fut écarté de la vie politique pendant le second Empire. Réélu à l'Assemblé nationale (1871), il fut successivement ministre de l'Agriculture et du Commerce, puis des Finances (1872). Il lança comme ministre des finances l'emprunt destiné à payer les indemnités réclamées par l'Allemagne. Thiers l'appela à l'Intérieur pour apaiser les conservateurs inquiets de l'instauration de la République.

 

 

Casimir-Perier II
18 mai - 25 mai 1873, 2è gouvernement Dufaure.

Charles-Ernest Beulé (1826-1874)

Charles-Ernest Beulé

25 mai - 26 novembre 1873, 1er gouvernement Broglie. Normalien et élève de l'Ecole française d'Athènes, Beulé se fait de bonne heure un nom dans le milieu archéologique. Il est élu député du Maine-et-Loire en 1871 et prend place au centre droit. Il est appelé au ministère de l'Intérieur par le duc de Broglie

 

 

 

Albert, duc de Broglie (1821-1901)

Albert, duc de Broglie

26 novembre 1873 - 22 mai 1874, président du Conseil et ministre de l’Intérieur. Le duc de Broglie est secrétaire d'ambassade à Madrid et à Rome, avant de quitter ses fonctions en 1848. Il contribue à provoquer la chute de Thiers (24 mai 1873). Il devient ensuite vice-président du Conseil avec le portefeuille des Affaires Étrangères, puis prend celui de l'Intérieur.

 

 

 

Marie François Oscar Bardi de Fourtou(1836-1897) 

Marie François Oscar Bardi de Fourtou

22 mai - 20 juillet 1874, gouvernement Cissey. Fourtou est élu représentant de la Dordogne en 1871, puis député. En 1877, il redevient ministre de l'Intérieur, avec pour mission de freiner le retour des républicains à la Chambre des députés.

 

 

 

François, général baron de Chabaud-Latour (1804-1885)

François, général baron de Chabaud-Latour

20 juillet 1874 - 9 mars 1875, gouvernement Cissey. Polytechnicien, élu député en 1837, Chabaud-Latour s'attache surtout à soutenir la politique conservatrice de Guizot. Elu député en 1871, il siège au centre droit. Il est appelé par le maréchal Mac-Mahon aux fonctions de ministre de l'Intérieur.

 

 

 

Louis Buffet (1818-1898)

Louis Buffet

10 mars 1875 - 23 février 1876, vice-président du Conseil et ministre de l’Intérieur, 3è gouvernement Dufaure. Buffet est d'abord avocat. Élu à l'Assemblée constituante en 1848, il siège à droite. Le 10 mars 1875, le maréchal de Mac-Mahon lui confie la responsabilité du gouvernement et le poste de ministre de l'Intérieur.

 

 

 

Amable Ricard (1828-1876)

Amable Ricard

9 mars - 11 mai 1876, 4è gouvernement Dufaure. Avocat au barreau de Niot, chef de l'opposition libérale dans les Deux-Sèvres sous le second Empire, Ricard devient préfet de ce département (1870). En 1876, il entre au gouvernement et devient ministre de l'Intérieur.

 

 

 

Emile Deshayes de Marcère (1828-1918)

Emile Deshayes de Marcère

15 mai - 11 décembre 1876, 4è gouvernement Dufaure. Magistrat sous l'Empire, député républicain (1871), Marcère soutient la politique de Thiers. Il entre au gouvernement comme sous-secrétaire d'Etat à l'Intérieur (mars 1876), puis comme ministre de l'Intérieur. Il démissionne. Puis il revient aux affaires avec le portefeuille de l'Intérieur dans le nouveau cabinet Dufaure (décembre 1877).

 

 

 

François Simon Jules Suisse, dit Jules Simon (1814-1896)

Jules Simon

12 décembre 1876 - 16 mai 1877, président du Conseil et ministre de l’Intérieur. Professeur de philosophie, élu député républicain à l'Assemblée constituante en 1848, Simon est révoqué de la chaire qu'il occupe à la Sorbonne pour avoir refusé de prêter serment à l'Empire (1852). En 1876, le maréchal de Mac-Mahon lui confie la mission de former un cabinet, dont il prend la présidence avec le portefeuille de l'Intérieur.

 

 

 

Bardi de Fourtou II
17 mai - 22 novembre 1877, 3è gouvernement Broglie.

Charles Welche (1828-1902)

Charles Welche

23 novembre - 13 décembre 1877, gouvernement Rochebouët. Né à Nancy, avocat, Welche est maire de Nancy, puis conseiller d'Etat élu par l'Assemblée nationale (1872). Il est nommé préfet puis ministre de l'Intérieur (1877) dans l'éphémère cabinet extra -parlementaire du général de Rocheboüet.

 

 

 

Deshayes de Marcère II
13 décembre 1877 - 4 février 1879, 5è gouvernement Dufaure.

Deshayes de Marcère III
4 février 1879 -  mars 1879, gouvernement Waddington.

Charles Lepère (1823-1885)

Charles Lepère

4 mars - 28 décembre 1879, gouvernement Waddington. Avocat et journaliste, Lepère est élu député de l'Yonne en 1871. Peu de jours après l'avènement de Jules Grévy à la présidence de la République, il est chargé du portefeuille de l'Agriculture et du Commerce. Un mois plus tard, il passe au ministère de l'Intérieur et des Cultes.

Lepère II
28 décembre 1879 - 17 mai 1880,
1er gouvernement Freycinet.

 

Ernest Constans (1833-1913)

Ernest Constans

17 mai 1880 - 23 septembre 1880, 1er gouvernement Freycinet. Entrepreneur, professeur agrégé de droit, avocat, Constans est élu député de gauche en 1876. Il est désigné comme ministre de l'Intérieur en 1880.

Constans II
23 septembre 1880 - 13 novembre 1881, 1er gouvernement Ferry.

 

René Waldeck-Rousseau (1846-1904)

René Waldeck-Rousseau

14 novembre 1881 - 29 janvier 1882, gouvernement Gambetta. René Waldeck-Rousseau est un important avocat d'affaires lorsqu'il rentre pour la première fois à la Chambre en 1879. Par son tempérament et ses idées, il est proche de Gambetta qui lui confie l'Intérieur dans sin éphémère grand ministère de la fin 1881.

 

 

 

René Goblet (1828-1905)

René Goblet

30 janvier - 6 août 1882, 2è gouvernement Freycinet. Avocat radical, fondateur du journal républicain "le progrès de la Somme", Goblet siège à l'Assemblée nationale (1871), puis à la Chambre des députés (1877). En 1879, il est sous-secrétaire d’État à la Justice et devient ministre de l'Intérieur.

 

 

 

Armand Fallières (1841-1931)

Armand Fallières

7 août - 13 septembre 1882, 1er gouvernement Duclerc. Avocat, maire de Nérac et conseiller général, Fallières est élu député en 1876. Il est sous-secrétaire d'Etat à l'Intérieur, avant de devenir ministre de l'Intérieur dans le cabinet Duclerc.

Fallières II
13 septembre 1882 - 28 janvier 1883, 2 e gouvernement Duclerc.
Fallières III
29 janvier - 21 février 1883,
Président du Conseil et ministre de l’Intérieur.

Waldeck-Rousseau II
21 février - 27 février 1883, 1er gouvernement Ferry.

Waldeck-Rousseau III
27 février 1883 - 5 avril 1885, 2e gouvernement Ferry.

François Henri René Allain-Targé (1832-1902)

Allain Targé

6 avril 1885. Avocat, magistrat, Targé collabore à divers journaux qui combattent l'Empire et devient l'ami de Léon Gambetta. En 1871, il est élu au Conseil municipal de Paris aux côtés de Georges Clemenceau. Il entre comme ministre des Finances dans le cabinet présidé par Gambetta et il détient le portefeuille

 

 

 

Ferdinand Sarrien (1840-1915)

Ferdinand Sarrien

7 janvier - 11 décembre 1886, 3e gouvernement Freycinet. Avocat, maire de Bourbon-Lancy, sa ville natale, conseiller général, Sarrien est élu député et siège aux côtés des radicaux. Il prend dans le cabinet Brisson le portefeuille des Postes et Télégraphes (1885), avant d'obtenir, dans le cabinet Freycinet, celui de l'Intérieur.

 

 

 

Goblet II
11 décembre 1886 - 29 mai 1887,
président du Conseil et ministre de l’Intérieur.

Fallières IV
30 mai 1887 - 11 décembre 1887, 1 er gouvernement Rouvier.

Sarrien II
12 décembre 1887 - 3 avril 1888, 1 er gouvernement Tirard.

Charles Floquet (1828-1896)

Charles Floquet

3 avril 1888 - 21 février 1889,président du Conseil et ministre de l’Intérieur. Avocat, Floquet est nommé adjoint au maire de Paris après la chute dy second Empire. Il accepte du Président Carnot la mission de constituer un cabinet et devient chef du nouveau ministère avec le portefeuille de l'Intérieur.

 

 

 

Constans III
22 février 1889 - 1 er mars 1890, 2e gouvernement Tirard.

Léon Bourgeois (1851-1925)

Léon Bourgeois

1er mars - 16 mars 1890, 2è gouvernement Tirard. Docteur en droit, Léon Bourgeois entre en politique en 1888. Léon Bourgeois a été plusieurs fois ministre de l'Intérieur en 1888 et 1896, où il a pu faire passer des textes de portée moderne et influencer l'évolution de la politique religieuse.

 

 

 

Constans IV
17 mars 1890 - 26 février 1892, 4è gouvernement Freycinet

Emile Loubet  (1838-1929)

Émile Loubet

27 février 1892 - député républicain modéré (1876-1885), membre du Sénat (1885-1899) dont il assura la présidence (1896), ministre des Travaux publics (1887--1888), il fut appelé par le président Carnot pour former un gouvernement en 1892, où il se réserva le ministère de l'Intérieur.

Loubet II
6 décembre 1892 - 11 janvier 1893, 1 er gouvernement Ribot.

 

 

Alexandre Ribot (1842-1923)

Alexandre Ribot

11 janvier 1893 - Avocat, directeur des Affaires criminelles au ministère de la Justice (1875) il fut élu à la chambre des députés comme républicain modéré (centre gauche 1878-1885), il prépara l'alliance franco-russe, comme ministre des Affaires étrangères (1890-1893). Président du conseil (décembre 1892 - mars 1893), il confia d'abord le poste de l'Intérieur à Loubet avant de se le réserver peu après.

 

 

 

Charles Alexandre Dupuy, dit Charles-Dupuy (1851-1923)

Charles-Dupuy

4 avril 1893 - Normalien et agrégé de philosophie, il fut élu député républicain en 1885. Appelé au ministère du Budget en 1892, il fut chargé de former le gouvernement à la chute du cabinet Ribot, suite au scandale de Panama, où il conserva le ministère de l'Intérieur et des Cultes.

 

 

 

David Raynal (1840-1903)

David Raynal

3 décembre 1893 - Armateur bordelais et député de la gauche républicaine, il entra au gouvernement en 1880. Ami fidèle de Gambetta, il prit la responsabilité des Travaux publics (1881-1882 et 1883-1885) ; il fut ministre de l'Intérieur du cabinet Casimir Périer.

 

 

 

Dupuy, dit Charles-Dupuy II
30 mai - 25 juin 1894,
Président du Conseil et ministre de l’Intérieur, 2è gouvernement Dupuy.

Dupuy, dit Charles-Dupuy III
1er juillet 1894 - 25 janvier 1895,président du Conseil et ministre de l’ Intérieur.

Georges Leygues  (1857-1933)

Georges Leygues

26 janvier 1895 - Avocat, il fut élu député de la gauche républicaine en 1885. Ministre de l'Instruction publique de 1894 à 1895 puis de 1898 à 1902, il mit sur pied la grande réforme de 1902. Au lendemain de l'assassinat de Sadi Carnot, Ribot lui confia l'Intérieur.

 

 

 

Bourgeois II
1er novembre 1895 - 28 mars 1896,président du Conseil et ministre de l’Intérieur.

Sarrien III
30 mars - 28 avril 1896, gouvernement Bourgeois.

Louis Barthou (1862-1934)

Louis Barthou

29 avril 1896 -Député du centre droit en 1889, il devint président de l'Union de la jeunesse républicaine. Ministre des Travaux publics en 1894, il obtint l'Intérieur deux ans après.

 

 

 

Eugène Henri Brisson (1835-1912)

Eugène Henri Brisson

28 juin 1898 - Avocat et journaliste républicain, il fut élu député en 1871. Président de la commission du budget (1879), président de la Chambre (1881), il devint une première fois président du Conseil de 1885 à 1886, une seconde fois de juin à octobre 1898, avec le poste de ministre de l'intérieur.

 

 

 

Dupuy, dit Charles-Dupuy IV
1er novembre 1898 - 18 février 1899, président du Conseil et ministre de l’Intérieur.

Dupuy, dit Charles-Dupuy V
18 février 1899 - 22 juin 1899, président de Conseil et ministre de l’Intérieur.

Waldeck-Rousseau IV
22 juin 1899 - 6 juin 1902, président du Conseil et ministre de l’Intérieur.

Emile Combes (1835-1921)

Émile Combes

7 juin 1902 - Docteur en théologie, il abandonna l'état ecclésiastique auquel il se destinait, étudia la médecine et se lança dans la politique. Rallié au radicalisme, il fut successivement président du Sénat (1894-1895), ministre de l'Instruction publique (1895-1896) et président du Conseil après Waldeck-Rousseau (1902-1905), avec en même temps la responsabilité du ministère de l'Intérieur et des Cultes..

 

 

Eugène Napoléon Etienne (1844-1921)

Eugène Napoléon Etienne

24 janvier 1905 - Républicain de gauche et élu d'Oran, il se fit le défenseur de l'Algérie à la Chambre. Nommé sous-secrétaire d'État aux Colonies en 1887, il mena une politique de véritable ministre des Colonies jusqu'en 1892. Il devint ministre de l'Intérieur dans le second cabinet Rouvier.

 

 

 

Jean-Baptiste Fernand Dubief (1850-1916)

Jean-Baptiste Fernand Dubief

12 novembre 1905 - Médecin, député radical socialiste et président de la commission du travail, il devint ministre du Commerce et des PTT en 1905 dans le deuxième cabinet Rouvier avant d'occuper le poste de ministre de l'Intérieur.

Dubief II
18 février - 14 mars 1906, 3e gouvernement Rouvier.

 

 

Georges Clemenceau (1841-1929)

Georges Clemenceau

14 mars 1906 - Médecin, il entra dans la carrière politique au lendemain du 4 septembre 1870 et devint maire du XVIIIe arrondissement de Paris. Député radical en 1871, il siégea ensuite à l'extrême gauche de l'assemblé (1876), où après s'être opposé à la politique de Mac-Mahon, il contribua à la chute de plusieurs ministères. Compromis dans le scandale de Panama et accusé d'être un agent de l'Angleterre, il fut battu aux élections de 1893. Ses prises de position en faveur de Dreyfus le ramenèrent à la politique. Sénateur (1902), il fut nommé ministre de l'Intérieur dans le cabinet Sarrien avant de devenir lui-même président du Conseil en octobre 1906. 

Clemenceau II
25 octobre 1906 - 23 juillet 1909, président du Conseil et ministre de l’Intérieur.

Aristide Briand (1862-1932)

Aristide Briand

24 juillet 1909 - Avocat et journaliste, il fut rédacteur à l'Humanité (créé en 1904), membre puis secrétaire général (1901) du parti socialiste français. Il fut élu député (1902) et contribua à faire adopter la loi de Séparation de l'Église et de l'État. Chargé du portefeuille de l'Instruction publique dans le cabinet Sarrien (1906), il fut nommé pour la première fois à la tête du gouvernement, à la chute du premier cabinet Clemenceau, où il se réserva le ministère de l'Intérieur et des Cultes.

Briand II
3 novembre 1910 - 1 er mars 1911, président du Conseil et ministre de l’Intérieur.

 

Ernest Monis (1846-1929)

Ernest Monis

2 mars 1911 - Avocat, député, il commença sa carrière ministérielle comme ministre de la justice (1899). À la demande du président Fallières, il forma son gouvernement en se gardant l'Intérieur et les Cultes.

 

 

 

Joseph Caillaux  (1863-1944)

Joseph Caillaux

27 juin 1911 - Fils d'Eugène Caillaux, homme politique, député et ministre, lui-même député de la Sarthe (1899), il fut plusieurs fois ministre des finances et contribua à faire voter par la Chambre l'impôt progressif sur le revenu. En 1911, le président Fallières l'appela pour former le gouvernement, dans lequel il se réserva l'Intérieur et les Cultes.

 

 

 

Théodore Steeg (1868-1950)

Théodore Steeg

14 janvier 1912 - Fils de Jules Steeg, député radical et collaborateur de Jules Ferry, il fut élu député radical socialiste. Rapporteur du budget de l'Instruction publique, il devint ministre de l'Instruction publique en 1911. Désireux de donner des gages aux radicaux et aux laïcs, Poincaré le nomma à l'Intérieur dans son premier gouvernement.

 

 

 

Briand III
21 janvier - 18 février 1913, président du Conseil et ministre de l’Intérieur.

Briand IV
18 février - 22 mars 1913, président du Conseil et ministre de l’Intérieur.

Louis-Lucien Klotz (1868-1930)

Louis-Lucien Klotz

22 mars 1913 - Avocat et journaliste républicain, président de la commission des douanes et rapporteur général du budget à la Chambre à la fin du XIXe siècle, ce radical socialiste fut nommé ministre des finances par Briand en 1910-1913. il fut nommé ministre de l'Intérieur au moment des manifestations contre la loi des trois ans.

 

 

 

René Renoult, dit René-Renoult (1867-1946)

René-Renoult

9 décembre 1913 -Avocat, docteur endroit, il fut élu président du parti radical en 1903 et oeuvra en faveur d'un rapprochement avec les socialistes. Il fut adjoint du ministre des Finances en 1909, ministre du Travail en 1911 avant d'obtenir le portefeuille de l'Intérieur.

 

 

 

Louis-Jean Malvy (1875-1949)

Louis-Jean Malvy

17 mars 1914 -Avocat, député radical socialiste (1906-1919), il fut un spécialiste des questions économiques et financières. Très proche de Caillaux, il fut considéré comme le meilleur représentant de la politique financière de ce dernier. Doumergue lui confia le portefeuille du Commerce et des PTT en 1913, et après l'assassinat de Calmette et un remaniement ministériel, celui de l'Intérieur.

 

 

Paul-Louis Peytral (1842-1919)

Paul-Louis Peytral

9 juin 1914 - Pharmacien, député radical depuis 1881, adjoint de Sadi Carnot aux Finances (1886), il occupa le poste de ministre des finances à trois reprises entre 1888 et 1899.

 

 

 

Malvy II
13 juin - 26 août 1914, 1 er gouvernement Viviani.

Malvy III
26 août 1914 - 29 octobre 1915, 2è gouvernement Viviani.

Malvy IV
29 octobre 1915 - 12 décembre 1916, 5è gouvernement Briand.

Malvy V
12 décembre 1916 - 20 mars 1917, 6è gouvernement Briand.

Malvy VI
20 mars - 31 août 1917, 5è gouvernement Ribot.

Steeg II
1 er septembre - 12 septembre 1917, 5è gouvernement Ribot.

Steeg III
12 septembre - 15 novembre 1917, 1er gouvernement Painlevé.

Jules Pams (1835-1930)

Jules Pams

16 novembre 1917 - avocat de grande culture, député radical originaire des Pyrénées-Orientales, il occupa le poste de ministre de l'Agriculture de 1911 à 1913. Grand ami de Clemenceau, celui-ci le choisit comme ministre de l'Intérieur aux heures difficiles du conflit.

 

 

 

Steeg IV
23 janvier - 18 février 1920, 1er gouvernement Millerand.

Steeg V

18 février - 21 septembre 1920, 2e gouvernement Millerand.

Steeg VI
24 septembre 1920 - 16 janvier 1921, gouvernement Leygues.

Pierre Marraud (1861-1958)

Pierre Marraud

16 janvier 1921 - 14 janvier 1922, 7e gouvernement Briand.Préfet en 1900, conseiller d’État, commissaire du gouvernement à la fin de la première guerre mondiale, puis à nouveau préfet en 1918, Marraud est élu sénateur radical du Lot-et-Garonne. Ministre de l'Intérieur pendant un an, il devient également ministre de l'Instruction publique et des Beaux-Arts.

 

 

 

Maurice Maunoury (1863-1925)

Maurice Maunoury

15 janvier 1922 - 28 mars 1924, 2e gouvernement Poincaré. Député radical d'Eure-et-Loir de 1910 à 1924, il prends notamment part aux débats de la proposition de loi tendant à fixer au 11 novembre la commémoration de la victoire. C'est Raymond Poincaré qui lui confie le portefeuille de l'Intérieur.

 

 

 

Justin de Selves (1848-1934)

Justin de Selves

29 mars - 9 juin 1924, 3e gouvernement Poincaré. Docteur en droit, puis, bâtonnier de l'Ordre des avocats du barreau de Montauban, Selves devient préfet de la Seine de 1896 à 1911. Poincaré lui confie l'Intérieur en 1924, avant qu'il ne soit élu président du Sénat.

Selves II
9 juin - 13 juin 1924, gouvernement François-Marsal.

 

 

Camille Chautemps (1885-1963)

Camille Chautemps

14 juin 1924 - Fils d'un ancien député et ancien ministre, il appartenait à une famille de notables de tradition républicaine. Député radical socialiste (1929), élu maire de Tours dès 1919, il fut un membre actif du parti radical dirigé par Herriot. Dès la formation du gouvernement Herriot en juin 1924, il fut appelé à ses côtés et devint ministre de l'Intérieur dans le premier cabinet du "cartel des gauches".

 

 

Abraham  Schrameck (1867-1948)

Abraham Schrameck

17 avril 1925 - chef de cabinet du préfet de police de Paris à 27 ans, préfet à 33 ans, gouverneur général de Madagascar puis sénateur de la gauche radical en 1920, il se fit remarquer par ses interventions comme rapporteur du budget de l'Intérieur. C'est à ce poste qu'il se fit nommer dans le second et le troisième cabinets Painlevé. 29 octobre 1925 -

Schrameck II
29 octobre - 28 novembre 1925, 3è gouvernement Painlevé.

 

Chautemps II
28 novembre 1925 - 8 mars 1926, 8è gouvernement Briand.

Malvy VII
9 mars - 10 avril 1926, 9è gouvernement

Jean Durand (1865-1936)

Jean Durand

10 avril 1926 - Médecin, député radical socialiste, il présida à la Chambre le groupe agricole, ce qui lui valut d'entrer au gouvernement dans le troisième cabinet Painlevé (1925) comme ministre de l'Agriculture avant d'occuper l'Intérieur.

Durand II
23 juin - 18 juillet 1926, 10è gouvernement Briand.
 

 

Chautemps III
19 juillet - 22 juillet 1926, 2è gouvernement Herriot.

Albert Sarraut (1872-1962)

Albert Sarraut

23 juillet 1926 - Frère de Maurice Sarrault, sénateur radical socialiste, propriétaire et directeur de la Dépêche de Toulouse, Albert Sarrault, député radical socialiste (1902-1924), sénateur (1926-1940), fut nommé gouverneur général de l'Indochine (1911-1914, 1916-1919) et plusieurs fois ministre, avec successivement les portefeuilles de l'Instructions publique (1914-1915), des Colonies (1920-1924, 1932-1933), de l'Intérieur (dans le cabinet d'Union nationale de Poincaré, 1926).

 

 

André Tardieu (1976-1945)

André Tardieu

11 novembre 1928 - Ancien élève de l'École normale supérieur, il devint chef de cabinet de Waldeck-Rousseau (1902), rédacteur du "bulletin de l'Étranger" au journal Le Temps, fut élu député (1914) et choisi par Clemenceau comme commissaire spécial aux États-Unis (1917-1918), représentant à la conférence de la paix à Paris (1919) et ministre des régions libérées d'Alsace Lorraine (1919-1920). Fondateur avec Mandel de l'Écho national, il fut battu aux élections de 1924 mais réélu en 1926 et chargé successivement Par Poincaré des portefeuilles des Travaux publics (1926-1928), de l'Intérieur (1928).
29 juillet 1929 -

Tardieu II
29 juillet - 3 novembre 1929, 11è gouvernement Briand.
Tardieu III
3 novembre 1929 - 20 février 1930, président du Conseil et ministre de l’Intérieur.
Chautemps IV
21 février - 1er mars 1930, président du Conseil et ministre de l’Intérieur.
Tardieu IV
2 mars - 12 décembre 1930, président du Conseil et ministre de l’Intérieur.
Leygues II
13 décembre 1930 - 26 janvier 1931, gouvernement Steeg.

Pierre Laval (1883-1945)

Pierre Laval

27 janvier 1931 - Député socialiste (1914-1919), il fut d'abord partisan de la paix puis se rapprocha de Clemenceau. Maire d'Aubervilliers (1923-1944), il fut réélu à la chambre des députés sous l'étiquette socialiste indépendant (1924-1927) puis au Sénat (1927-1940). Ministre des Travaux publics (1925), de la Justice (1926), du travail (1930), il devint président du conseil en même temps que ministre de l'Intérieur (janvier 1931).

Laval II
13 juin 1931 - 13 janvier 1932, président du Conseil et ministre de l’Intérieur.

 

Pierre Cathala (1888-1947)

Pierre Cathala

14 janvier 1932 - Avocat radical et ancien condisciple de Laval en classe de philosophie, il occupa toujours un poste dans les cabinets de celui-ci. Laval le plaça auprès de lui dans ses deux premiers gouvernements au poste de l'Intérieur.

 

 

 

Albert Mahieu (1864-1943)

Albert Mahieu

20 février 1932 - Polytechnicien et ingénieur des Ponts et Chaussées, il devint secrétaire général du ministère des Travaux publics en 1920. Devenu sénateur radical, il se vit confier l'Intérieur par Tardieu dans son troisième cabinet.

 

 

 

Chautemps V
3 juin - 18 décembre 1932, 3è gouvernement Herriot.
Chautemps VI
18 décembre 1932 - 31 janvier 1933, gouvernement Paul-Boncour.
Chautemps VII
31 janvier - 26 octobre 1933, 1er gouvernement Daladier.
Chautemps VIII
26 octobre - 26 novembre 1933, 1er gouvernement Sarraut.
Chautemps IX
26 novembre 1933 - 29 janvier 1934, président du Conseil et ministre de l’Intérieur.

Eugène Frot (1893-1983)

Eugène Frot

30 janvier 1934 - Avocat socialiste, il entra au gouvernement comme sous-secrétaire d'État à la présidence du conseil. Il occupa ensuite les portefeuilles de la Marine marchande et du Travail. Il rejoint la place Beauvau quelques jours avant que les évènements du 6 février 1934 n’entraînent la démission du gouvernement Daladier.

 

 

 

Sarraut II
9 février - 13 octobre 1934, 2è gouvernement Doumergue.

Paul Marchandeau (1882-1968)

Paul Marchandeau

13 octobre 1934 - Docteur en droit. Bâtonnier de Reims, il fut élu député sur les listes du cartel des gauches en 1926. Ministre du Budget puis de Finances (1933), il remplaça Sarrault à l'Intérieur à la suite de l'assassinat du roi Alexandre de Yougoslavie à Marseille.

 

 

 

Marcel Régnier (1867-1958)

Marcel Régnier

8 novembre 1934 - Avocat républicain, député radical socialiste en 1903, il se rapprocha des conservateurs et fut élu sénateur de la gauche démocratique en 1920. Rapporteur général du budget en 1933, il fut choisi par Flandin pour l'Intérieur.

 

 

 

Fernand Bouisson (1874- 1959)

Fernand Bouisson

1er juin - 7 juin 1935, président du Conseil et ministre de l’Intérieur. Député, Bouisson représente les Bouches-du-Rhône de 1909 à 1942. En 1935, appelé à la présidence du Conseil par Albert Lebrun, il réussit à réunir dans son gouvernement des personnalités souvent opposées.

 

 

 

Joseph Paganon (1880-1937)

Joseph Paganon

7 juin 1935 - Directeur du cabinet de Jules Pams à l'Agriculture puis à l'Intérieur, élu député du cartel des gauches, il fut choisi par Herriot pour s'occuper auprès de lui des Affaires étrangères (1932). Daladier le nomma ministre des Travaux publics en 1933 avant d'occuper l'Intérieur.

   

 

 

Sarraut III
24 janvier - 3 juin 1936, président du Conseil et ministre de l’Intérieur.

Roger Salengro (1890-1936)

Roger Salengro

4 juin 1936 - Alors qu'il était député socialiste (1928-1936) et maire de Lille, Léon Blum le nomma ministre de l'Intérieur dans le gouvernement de Front populaire.

 

 

 

Marx Dormoy (1888-1941)

Marx Dormoy

24 novembre 1936 - Maire de Montluçon (1926), député (1931), puis sénateur socialiste, il fut sous-secrétaire d'État à la présidence du Conseil dans le premier cabinet Léon Blum (1936) avant d'être nommé à l'Intérieur après le suicide de Salengro.

Dormoy II
22 juin 1937 - 18 janvier 1938, 3è gouvernement Chautemps

 

Sarraut IV
18 janvier 1938 - 12 mars 1938, 4ème gouvernement Chautemps.

Dormoy III
13 mars 1938 - 10 avril 1938, 2è gouvernement Blum.

Sarraut V
10 avril 1938 - 20 mars 1940, 3è gouvernement Reynaud

Henry Roy (1973-1950)

Henry Roy

21 mars 1939 - Journaliste, député radical en 1906, il fut nommé par Clemenceau commissaire au ravitaillement après la guerre de 1914, et fonda les restaurants populaires. Sénateur, rapporteur général du budget, il occupa le ministère des Travaux publics de 1932 à 1935, et accepta l'Intérieur en 1940 dans le cabinet du président Reynaud.

 

 

 

Georges Mandel (1885-1944)

Georges Mandel

18 mai 1940 - Journaliste d'origine, attaché au cabinet Clemenceau (1908), il devint le collaborateur principal de celui-ci à la présidence du Conseil, de 1917 à 1918. Député de tendance modérée (1919-1924, 1928-1940), il fut plusieurs fois ministre : PTT (1934), Colonies (1938). Paul Reynaud le nomma à l'Intérieur au moment de l'invasion allemande, étant connu comme patriote intransigeant et partisan de la résistance à outrance.

 

 

Charles Pomaret (1897-1984)

Charles Pomaret

16 juin 1940 - Docteur en droit, auditeur au Conseil d'État, député socialiste de la Lozère (1928), il fut choisi par Pierre Laval pour s'occuper de l'enseignement technique (1931). Ministre du Travail en 1938, il resta à son poste dans le cabinet Reynaud ; favorable à l'armistice, il fut choisi comme ministre de l'Intérieur dans le premier cabinet Pétain.

 

 

 

Adrien Marquet (1884-1955)

Adrien Marquet

27 juin 1940 - Chirurgien dentiste de formation, après avoir appartenu à la SFIO, il fonda avec Déat, le Parti socialiste de France en 1933. Après le 6 février 1934, il accepta le ministère du Travail et s'activa à lutter contre le chômage. Partisan de l'armistice en 1940, député-maire de Bordeaux, c'est lui qui accueillit le gouvernement. Lorsque Laval devint vice-président du Conseil, il fut nommé par le maréchal Pétain dernier ministre de l'Intérieur de la IIIe République.

 

 

Le régime de Vichy (1940-1944)

Adrien Marquet (1884-1955)

Adrien Marquet

16 juillet 1940 - 6 septembre 1940. Député de la Gironde de 1924 à 1942, Marquet a eu une intense activité politique. Il fut le dernier ministre de la troisième République avant de servir le "régime de Vichy" comme partisan actif de la collaboration et des mesures antisémites. Il est condamné à la Libération et frappé de 10 ans d'indignité nationale par la Haute Cour de justice.

 

 

 

Marcel Peyrouton (1887-1983)

Marcel PEYROUTON

6 septembre 1940 - 16 février 1941. Docteur en droit, ayant franchi tous les échelons de la hiérarchie administrative du ministère des Colonies, il fut nommé résident général en Tunisie en 1933, puis au Maroc en 1936. Déplacé par le Front populaire et envoyé comme ambassadeur à Buenos-Aires, il fut renommé en Tunisie par Reynaud en juin 1940. Il refusa de poursuivre la lutte en Afrique du Nord et se rallia à Vichy. Secrétaire général auprès d'Adrien Marquet à l'Intérieur, il le remplaça le 6 septembre 1940.

 

 

François Darlan, amiral de la flotte (1881-1942)

François DARLAN

16 février 1941 - 18 juillet 1941. Chef d'État-major général à la marine (1936), qu'il contribua à moderniser, il demanda et obtint en 1939 le rétablissement à son profit de la dignité d'amiral de la flotte. Au moment de l'armistice de juin 1940 auquel il contribua en ordonnant aux bâtiments français de cesser le combat, il accepta d'être ministre des Marines marchande et militaire dans le gouvernement Vichy (16 juin 1940). Il devint vice-président du Conseil avec le portefeuille de l'Intérieur et des Affaires étrangères et successeur désigné de Pétain après le renvoi de Laval (décembre 1940). Il fut assassiné à Alger en 1942.

 

 

Pierre Pucheu (1899-1944)

Pierre PUCHEU

18 juillet 1941 - 18 avril 1942. Issu d'un milieu modeste, brillant élève ayant réussi le concours de l'École normale supérieure, il renonça à l'enseignement pour entrer dans le monde des affaires. Membre du parti populaire français de Doriot, il fut appelé par Darlan comme secrétaire d'État à la production industrielle, pour développer avec d'autres jeunes technocrates une économie organisée et nationalisée. Pucheu remplaça Darlan à l'Intérieur "qui exige un responsable à plein temps". Jugé à Alger où il s'était rendu, il sera exécuté en 1944.

 

 

Pierre Laval (1883-1945)

Pierre Laval

18 avril 1942
Député socialiste, puis socialiste indépendant il évolue vers la droite. Ministre et Président du conseil à plusieurs reprises, il mena une politique de rapprochement avec l'Italie et chercha dans la déflation une solution à la crise financière. Pacifiste pendant la "drôle de guerre", il joua un rôle capital dans l'établissement du régime de Vichy (juin-juillet 1940). Ministre d'Etat et vice-président du conseil, il fut toutefois écarté du pouvoir en décembre 1940. Nommé président du conseil en avril 1942 avec le portefeuille de l'intérieur, il accentua la politique de collaboration avec l'allemagne. Il fut assisté de secrétaires d'Etat (Lemoine - 1943; Darnand 1944). Condamné à mort, il fut exécuté en 1945.

 

Le Gouvernement de la France Libre (1941-1944)

André Diethelm (1896-1954)

André Diethelm

24 septembre 1941 - Après des études à l'École normale supérieur, il devint inspecteur des finances en 1920, directeur des Finances en Indochine de 1929 à 1933. De 1938 à 1939, il fut directeur du cabinet du ministre des Colonies puis de celui de l'Intérieur, Mandel. En 1940, il rejoignit Londres et fit partie du Comité national français créé le 24 septembre 1941 où il fut chargé de l'action dans la métropole et de l'information.

 

 

 

André Philip (1902-1970)

André Philip

28 juillet 1942 - professeur d'économie, élu député SFIO en 1936, il rédigea un rapport sur la loi des quarante heure. Le 10 juillet 1940, il vota contre les pleins pouvoirs à Pétain. Ayant milité dans les mouvements de la résistance de la zone sud, il arriva à Londres au début de l'été 1942 et fut nommé commissaire à l'intérieur dans le Comité nationale français. Il conserva cette fonction dans le Comité français de Libération nationale à Alger, ainsi que lors du remaniement "gouvernemental" de septembre 1943.

 

 

Emmanuel d'Astier de la Vigerie (1900-1969)

Emmanuel d'Astier de la Vigerie

9 novembre 1943 - officier de marine, puis journaliste, il fonda en 1941, en zone sud, le mouvement de résistance Libération, ainsi que le journal Libération. Rallié à De Gaulle, il joua un rôle important dans l'unification des mouvements de résistance. Il eut la charge de l'Intérieur d'abord comme commissaire du Comité français de Libération nationale puis comme ministre dans le Gouvernement provisoire.

 

 

 

Adrien Tixier (1893 - 1946)

Adrien Tixier

9 septembre 1944 - 21 novembre 1945, 1er gouvernement de Gaulle. Militant à la SFIO, il est appelé en 1920 par Albert Thomas au Bureau International du Travail à Genève. Opposé au choix de l'armistice, il se met au service du général de Gaulle qui le désigne représentant officieux de la France Libre à Washington. En 1944, le général de Gaulle le nomme commissaire à l'Intérieur, dans le Gouvernement provisoire où il dissout les milices patriotiques, crée la direction de la Sûreté du territoire (DST) et réorganise l'administration. Il en devient ministre en 1945.

Tixier II
21 novembre 1945 - 26 janvier 1946, 2è gouvernement de Gaulle.

 

André Le Troquer (1884-1963)

André Le Troquer

26 janvier - 24 juin 1946, gouvernement Gouin. Avocat, membre de la SFIO, Le Troquer est député socialiste de la Seine de 1936 à 1942, puis de 1946 à 1958. Dernier président de l'Assemblée nationale de la IVeme République, c'est à lui que revient, le 3 juin 1958, de prononcer l'oraison funèbre du régime.

 

 

 

Edouard Depreux (1898-1981)

Edouard Depreux

24 juin - 16 décembre 1946, gouvernement Bidault. Décoré de la Croix de guerre au cours de la Grande Guerre, Depreux  adhère au parti socialiste et devient conseiller municipal de Sceaux en 1935, puis conseiller général en 1938. Député de la Seine de 1946 à 1958, il accepte l'intérieur en 1946, où il présente un projet de loi relatif au transfert des cendres de Victor Schoelcher au Panthéon.

Depreux II
16 décembre 1946 - 22 janvier 1947, gouvernement Blum.

Depreux III
22 janvier - 24 novembre 1947, gouvernement Ramadier.