La direction de la coopération internationale de sécurité

direction de la coopération internationale de sécurité

Direction commune à la police et la gendarmerie nationales, la direction de la coopération internationale de sécurité (DCIS) dispose d’un réseau unique à l’étranger pour mettre en œuvre la politique étrangère de la France en matière de sécurité intérieure, sous l’égide du ministère de l’Intérieur.

Son réseau compte près de 300 policiers et gendarmes affectés dans 74 services de sécurité intérieure au sein des représentations diplomatiques à l’étranger. Elle couvre ainsi plus de 150 pays sur les cinq continents. Basée en région parisienne, la DCIS est dirigée par Sophie Hatt, directrice des services actifs de la police nationale et le général de brigade Philippe Durand, directeur adjoint.

Une direction dédiée à la coopération

Initialement créée en 2010, la DCIS a connu une réforme structurelle en 2021 afin d’adapter ses actions de coopération opérationnelle, technique et institutionnelle aux enjeux de sécurité contemporains. Ces coopérations peuvent être menées dans un cadre bilatéral (entre la France et un pays partenaire) ou dans un cadre multilatéral, c’est-à-dire au travers de la participation de la France à une mission dirigée par une organisation internationale comme l’Union européenne ou l’ONU.

Un objectif : le retour en sécurité intérieure

Dans un souci constant de retour en sécurité intérieure, la lutte contre le trafic de stupéfiants et d’armes, la lutte contre la cybercriminalité, contre le terrorisme, contre la criminalité organisée transnationale et l’immigration irrégulière constituent les axes prioritaires de travail des policiers et gendarmes de la DCIS. Elle participe également au rayonnement de la police et de la gendarmerie nationales en exportant leur savoir-faire dans de nombreux domaines d’expertise comme l’investigation judiciaire.